G1 application.jpg

Création d'un compte G1# gratuitement

image.png

Un compte portefeuille vous permet de recevoir et payer

avec des G1

Ce sont des comptes gratuits et accessibles à toutes personnes sans engagement.

C'est la première étape pour vous familiariser avec cette logique.

Prenez une feuille pour inscrire des informations à ne jamais perdre. Mettez cette feuille dans une enveloppe à n'ouvrir qu'en cas de décès ou si vous avez oublié les informations

 définir un identifient secret  (Min 8 caractères) (c'est pas vos noms)   EX : hui1458?

et un code secret (Min 8 caractères)  EX : ?ty124 y35

Remarque : comme lors de toutes les transactions avec votre GSM ces informations vous sont demandées régulièrement choisissez les bien. car on vous le demande et il faut qu'il soit facile à encoder avec votre GSM

 Cachez votre feuille en un endroit sûr et retrouvable même si il y a des inondations incendie que je ne vous souhaite pas)

télécharger l'application

https://cesium.app/fr/

Nous vous invitons maintenant à créer en premier lieux

un compte portefeuille.

quand votre compte est créé

pour obtenir une d'information directe en cas de difficulté sur la G1 le 0032(0)486 60 44 23  Tel ou par  SMS

Comme c'est une monnaie qui n'appartient à aucune autorité centrale. Toute perte de l'identifiant secret ou du code secret est IRREMEDIABLEMENT perdu à jamais!!!!!

Ceci est l'image de l'écran

Etape 1    choisir simple portefeuille

G1 choix du compte .jpg

Etape 2    encoder votre identifiant secret deux fois

Après avoir choisi un compte portefeuille vous devez entrer votre identifiant secret deux fois pour confirmer

intruduction de l'identifiant.png

Etape 3    encoder votre code secret deux fois

Après avoir introduit votre identifiant deux fois

on vous demande d'introduire deux fois votre code secret pour le confirmer

introduction du code sevret.png

Etape 4    on vous donne votre clé publique    

La clé  publique est un code unique au monde qui vous appartient vous ne devez  pas la retenir. Seul les 5 premier caractères doivent être retenus . ils sont toujours affichés sur votre compte et on ne vous demandera jamais de les encoder

apres introduction de l'identifiant et le code secret.png

Etape 5    Nous allons vérifié si vous avez bien retenu vos identifiant secret et code secret  

Attention

Pour créer définitivement votre compte portefeuille, nous allons vérifier si vous avez bien retenu  votre identifiant secret et votre code secret en vous les demandant à nouveau car plus personne ne pourra vous les rendre ultérieurement !!!!!!

Vous êtes la seul personne responsable

création définitive et irrévocable.png

Si vous souhaitez co construire ce nouveau modèle de société Espoyr et donc financer et gérer l'argent du service commun & la transition nous vous invitons à signer la charte AAA et créer un compte membre.

Ce film donne de explications  détaillées et concrets ainsi que des applications de l'usage de la monnaie libre G1 (June) comme monnaie internationale.

Un DU est constitué de G1

l'Espoyr (G1#)est sous forme de bon émis suivant des règles.

Le Niveau 1 justifie l'usage de la monnaie non dette G1#  Espoyr affectée au service commun pour proposer un autre modèle de société. Celle-ci a pour objectif d'orienter nos décisions vers une société durable, responsable, respectueuse de l'humain et de son environnement.

Vous pouvez vous rendre sur le site https://www.gchange.fr/#/app/home

afin de commercer à réaliser des offres et de pouvoir acheter d'autres choses en G1

  HISTOIRE

Pourquoi refuser cette monnaie non dette ?

Il était une fois une petite commune de Wallonie qui souhaitait favoriser la participation de ses citoyens à la gestion communale..

Pour ce faire, elle lança un appel à participation et récolta quelques projets citoyens dont un retint tout particulièrement l’attention des édiles « ne pas dépenser l’argent »:

un projet de monnaie complémentaire censée, aux dires de son promoteur, 

  1. résoudre le problème d’approvisionnement énergétique et alimentaire .

  2. Permettre que le service public soit payé indépendamment de l’activité économique.

  3. Garantir la pérennité de  l’argent, et donc la vie des commerces 

  4. permettre aux politiques de prendre des décisions sans devoir soutenir une course effrénée à consommation inutile.

La création monétaire est réalisée par des micro-ordinateurs répartis dans le monde qui suivent une règle simple et transparente applicable dans toute commune. Cette règle permet à chaque citoyen de demander aux ordinateurs de créer régulièrement un somme d’argent identique par citoyen pour financer le bien commun. Afin de lui reconnaître une valeur, cet argent doit être géré en bonne intelligence collective. Même s’il ne doit pas être remboursé, sa valeur dépend de l’usage que l’on en fait.

Un des membres du Collège Communal, intrigué par logique, et un peu septique quand même, décida d’en avoir le cœur net… en testant cette nouvelle monnaie £’€$P0¥R. Pour ce faire, Il demande qu’on lui donne son salaire moins 10€ qu’il laisse à la commune en échange d’un bon participatif de 10 G1 # (Espoyr). Les 10€ n’étant pas dépensés par la commune permettent de réduire les taxes, s’il parvient à convaincre tous les habitants de l’intérêt d’accepter ce bon.

D’abord, il se rend chez le boulanger, y achète pour 100 € de pâtisseries, présente 90€ et complète le paiement avec son bon participatif de 10 G1# . Le boulanger ne voulant rien entendre concernant ce curieux bon ‘‘c’est une blague non ?’’, l’échevin lui dit : écoute-moi une minute, c’est une trouvaille, imagine, si nous acceptons tout ce bon, la commune pourra assumer le ramassage de tes poubelles et il y aura une école pour ton fils en réduisant les taxes et cela même si l’économie ralentissait . Comme le boucher hésite encore, l'échevin ajoute : « En plus, si nous comprenons bien l’intérêt de ces bons de participation, nous pourrions  investir nos euros pour produire l’énergie pour toute la commune sans rien perdre car l'argent investi sera compensé par des Espoyr, et il y aura de moins en moins de taxes à payer à la commune ». Le boulanger convaincu, accepte le Bon de 10 G1#  et se précipite illico presto chez le boucher et lui annonce la bonne nouvelle : moins de taxes à terme si tout le monde entre dans cette logique.

Et c’est parti ! Le boucher achète pour 100€ et paie 90 € et 10 G1 #  au fromager. Et ainsi de suite, la nouvelle fait vite le tour de tous les commerçants, chacun achetant pour un montant de 100€ avec 90€ et 10 G1 # ..

Mais voilà que la femme du fermier qui est la 10e commerçante se fâche sur son mari, car il a accepté ce bon de 10G1 # qui ne vaut rien à ses yeux. Désappointé, le fermier qui s'est laissé entraîner par le garagiste dans cette histoire va le soir même au café du village où tout le monde se réunit après cette belle journée.

(Supposons que chaque transaction génère un bénéfice de 25 %  pour chaque commerçant, donc, pour 100 € de vente chacun réalise un bénéfice de 25€.)

Ayant bien analysé la situation, notre fermier propose aux 10 commerçants de lui rendre 1 €, par solidarité. Tous les autres acceptent de lui donner de bonne grâce 1€,  chacun ayant quand même réalisé  24€ de bénéfice  (25€-1€). Et ils ont pu vendre et acheter de choses grâce au bon de 10G1 #G1 Espoyr. Cela règle, le fermier se précipite chez lui avec les 10 € (10x1 €) récupérés, ce qui lui permet de passer une bonne nuit.

Le lendemain, la fermière s’en va chez le boucher qui, un peu fâché non seulement d’avoir perdu 1€ lui explique tous les avantages d’accepter ce bon comme un billet de 10€. La fermière, comprenant son erreur, car ils allaient tous perdre, s'en retourne immédiatement reprendre le bon dans la poubelle et demande à son mari de retourner rendre à tout le monde 1 €.

L’échevin comprend qu’il n’est pas le seul à avoir hésité, mais est maintenant convaincu de l'intérêt d'utiliser ce bon en G1# par l'ensemble de la population : grâce à ce bon de 10 G1#, la commune a fait effectivement une économie de 10€ ce qui permet de réduit les taxes de 10 €.  

En extrapolant cette histoire, on voit qu’à plus grande envergure et à plus long terme, en créant et utilisant une monnaie complémentaire non dette Espoyr, la commune finira par ne plus avoir besoin de réclamer des taxes pour offrir des services de qualité aux citoyens, mais aussi pourrait investir pour produire l’énergie ou créer une résilience alimentaire….. et ces bons représentent une réelle valeur comme l’argent est ici par convention créée sans condition permettant de développer une réelle économie solidaire, participative et naturelle.

Pendant ce temps, les différents commerçants payèrent leurs fournisseurs en partie en Espoyr après leur avoir bien expliqué, car le système s’est généralisé et les citoyens des autres communes ont commencés à demander aux ordinateurs de créer les bons participatifs pour que leurs communes puissent leur offrir de mêmes avantages.

Explication détaillée

La règle utilisée pour créer des G1 # Espoyr qui ne sont que des chiffres ou des papiers sont semblable au  système bancaire ou aux cryptomonnaies, mais ici c’est dans l’intérêt général avec une consommation très faible d’énergie, les bons ne sont ni achetés, ni n’emprunte et les règles de création sont strictes et identiques. 

Actuellement le pouvoir à accorder aux banques centrales et aux les banques de détail (toutes des sociétés privées) le droit de créer de l’argent que nous devons toujours emprunter et leur payer des intérêts,  et il n’est créé qu’uniquement dans leurs intérêts et cela doit être rentable économiquement.

Le bien commun doit-il être attaché à une question de rentabilité ?

Le pouvoir est-il capable de raisonner dans l’intérêt général ?

Il n’a jamais réduit les taxes ni les charges administratives pour les entrepreneurs ni solutionné les problèmes dénoncés depuis des années par l’Organisation mondiale de la santé OMS.

La solution ne doit-elle pas venir de chacun d’entre nous, citoyens du monde: les ordinateurs existent et fonctionnent non corruptibles, ils exécutent la règle simple et transparente. Tout humain devrait avoir un espace de vie le plus agréable possible, c’est pourquoi nous considérons qu’il doit pouvoir bénéficier indépendamment de tout autre chose d’un service commun de qualité. L’existence de chaque humain est l’invariant universel qui permet de définir la règle de création des Espoyr pour financer le bien commun dont il a besoin (les bons participatifs de 10 G1# dans l’histoire)

Le montant reçu par les différentes communes dépend du nombre d’habitants. Exemple si les 14000 habitants de la commune Sprimont souhaitent utiliser les G1#, ils peuvent créer :14.000 habitants x 102 G1# x 12 mois = 17.136.000 G1#  chaque année ce qui correspond au budget communal.

En conclusion : En utilisant ces bons participatifs comme moyen de payement pour réaliser nos échanges, nous y trouvons un intérêt collectif indéniable : l’existence du bien commun indépendamment de l’économie et celle-ci peut se développer plus facilement, car irriguée inconditionnellement par une fine pluie.